Bien-être et équilibre professionnel, comment mieux prendre en compte le stress ?

par | 9 Déc 2021 | Actualités

Plus de 50 % de l’absentéisme est dû au stress !  

Les salariés déclarent être 2 fois plus stressés aujourd’hui qu’avant la crise !

Pouvons-nous ne pas agir ?


On parle beaucoup de stress au travail, mais quel en est l’impact sur l’entreprise ?

La prévention du stress et des risques psychosociaux est un véritable enjeu pour les entreprises.

Entre 50 et 60% de l’absentéisme en Europe a pour origine le stress. Il constitue un des maux de notre société moderne mais ce phénomène n’est pas une fatalité.

Le stress au travail génère bien sûr des arrêts maladie mais à un impact également sur la productivité (faible productivité, présentéisme, erreurs, casse…) et sur l’image de l’entreprise (turn-over, ambiance, réputation, relation client…).

Selon le 13ème Baromètre de l’Absentéisme® et de l’Engagement, le taux moyen d’absentéisme serait de 6,87% (contre 5,11% en 2019). Ses couts indirects représenteraient 2 à 4 fois le cout de l’arrêt.

Heureusement, il existe des leviers d’actions. Les études produites par l’OPPBTP ou Agence Européenne pour la Santé et la Sécurité au Travail (lien 2) montre qu’en investissant 1 euro dans la prévention, l’entreprise gagnerait en moyenne 2,2 euros… Et c’est sans compter sur les autres leviers RH et économique.

Et pour les collaborateurs ?

Les facteurs stressants sont présents tant dans notre vie personnelle que professionnelle. L’enjeu est avant tout notre capacité à faire face, sans s’épuiser, aux situations rencontrées.

La pandémie a suscité du stress chez beaucoup de Français, tant sur l’aspect sanitaire que sur le travail. Selon une étude publiée le 20 octobre 2021, les salariés se disent deux fois plus stressés au travail qu’avant la crise sanitaire.

Le stress fait partie intégrante du quotidien au travail. Les délais diminuent, la pression augmente, les contraintes habituelles s’ajoutent aux nouvelles contingences stressantes de la crise sanitaire qui bouleverse les conditions de travail de chacun. L’incertitude, le sentiment de ne pas y arriver, le manque de soutien de la hiérarchie ou des collègues, l’inadéquation des moyens de production, les difficultés de recrutement… sont autant de contraintes qui amplifient le phénomène.

Mais alors, comment agir ?

La principale difficulté, c’est que nous sommes inégaux face au stress. Face à une situation, nous pouvons la considérer comme un challenge ou une contrainte.

Il est important pour chacun de comprendre comment fonctionne le stress. Quelles en sont les différentes phases ? Comment en reconnaitre ses causes et ses symptômes ? Quel est son impact sur notre comportement et nos états émotionnels ?

Voir la vidéo de l’INRS sur les mécanismes su stress

Il est important d’élargir les réponses et les solutions car face à une même situation la réaction sera différente en fonction de notre sensibilité, de notre expérience et de l’environnement dans lequel nous évoluons.

Il est donc difficile d’apporter une réponse commune à l’ensemble des collaborateurs.

Et comment connaître nos facteurs stressants ?

Notre réaction résulte de notre perception d’une attente de l’environnement et de notre capacité d’adaptation pour y faire face.

Pour adapter notre réponse, il est d’abord important de se connaître afin de repérer les signes. Selon notre propre état physique, mental, émotionnel ainsi que notre personnalité, notre réponse sera différente.

Pour cela il convient dans un premier temps d’en prendre conscience, d’être à l’écoute de soi-même et de l’environnement, afin de pouvoir ensuite mettre en place des techniques et outils qui nous aideront à avancer.

Notre conscience nous permet aussi d’en reconnaître plus facilement les signaux d’alerte afin de détecter quand le stress devient fort, et pouvoir nous protéger par la mise en place de techniques de communication et de récupération.

De quelles ressources disposons-nous pour agir ?

Notre qualité de vie dépend avant tout de nous-mêmes et en particulier de l’attitude que nous adoptons face aux événements et aux personnes qui nous entourent.

Le plus souvent, nous ne pouvons pas empêcher les événements de se produire ou les personnes de se comporter comme elles le font. Mais nous pouvons changer notre façon de réagir, modifier notre perception, pour être plus efficient, c’est-à-dire agir efficacement en préservant nos ressources.

Que ce soit en travaillant sur notre équilibre physique, mental et émotionnel, notre approche des situations, notre organisation et notre gestion des priorités, ou la qualité de notre communication, nous disposons de leviers qui nous permettent de mieux appréhender les situations.

C’est en partant de ces constats que nous avons conçu la formation « Gestion du stress et bien-être au travail – trouver son équilibre ». (Lien 4)

Accordez-vous et à vos collaborateurs un temps privilégié pour comprendre, identifier et agir grâce à cette formation 

Vous souhaitez échanger sur cet article, rien de plus simple !

Contactez-nous !

Corinne Mouton est sophrologue et formatrice.

Vous pouvez la contacter par mail ou par téléphone au 06 63 20 31 14

Visitez son site internet

Christophe Legeay est consultant formateur et Président de Peps Compétence

Vous pouvez la contacter par mail ou par téléphone au 06 61 69 28 81